Série romance par Miss V.

Si vous voulez en savoir plus sur Rocambole, petit tour d’horizon sur cet article.

Genre : Romance contemporaine

Durée : 11 épisodes (série terminée)

Pitch : Au mariage de sa cousine, Clotilde passait une très mauvaise soirée… jusqu’à ce que Sekou, un collègue du marié, l’aborde sur la piste de danse. La soirée tourne au vinaigre et Clotilde oublie vite ce flirt qu’elle pensait sans conséquence. Mais la vie a de drôles de manières de remettre certaines personnes sur votre chemin.


Aujourd’hui, petit détour sur les sentiers tortueux de l’amour avec la série Le dernier pas, écrit par Miss V. Un pseudo bien mystérieux pour cette femme qui n’est d’autre que ma première coach sur Rocambole.
Objectivité garantie dans cette review^^

Dans cette romance, on suit Clotilde (magnifique prénom, n’est-ce pas ? moi j’adore), une femme qui n’a pas forcément la langue dans sa poche et qui ne manque pas d’afficher son désespoir quand elle s’ennuie. Heureusement, le mariage de sa cousine s’égaye quand elle y rencontre Sekou.
Malgré les petits couacs du début, chacun doit se rendre à l’évidence : ils sont irrémédiablement attirés l’un par l’autre.

Je ne suis absolument pas un expert en romances, mais je trouve que la série se montre originale et rafraichissante grâce à Clotilde.
Clotilde est féministe et la série porte donc certaines valeurs qu’elle affirme haut et fort, le tout rehaussé d’un ton moderne.
Ensuite, parce que le couac principal est dû à Clotilde (je ne vous en dis pas plus^^) et ça, ça nous change du brun ténébreux qui blesse l’héroïne pour mille raisons différentes.

Bref si vous cherchez une romance contemporaine qui nous dresse un beau portrait de couple, un peu à part des récits classiques, allez lire Le dernier pas. Clotilde est une héroïne qui montre avec justesse tout ce que le sentiment amoureux a d’abord de personnel, avec les douloureux quiproquos qui peuvent en découler, avant de finir par s’accorder aux sentiments de l’autre. Parce qu’après l’âpreté de la souffrance, vient toujours le moelleux de la guimauve 🙂


0 commentaire

Laisser un commentaire